Home



mardi 17 novembre 2015

I PREFER DANGEROUS FREEDOM TO PEACEFUL SLAVERY!

    I PREFER DANGEROUS FREEDOM TO PEACEFUL SLAVERY!

                                                                                                                                    Thomas Jefferson


Encore. 
Notre liberté attaquée, encore.
Notre pays attaqué, encore.
Notre fraternité frappée, encore.
Nos proches tués, encore.
Encore.

Six frappes. 

          La raison? Ce bien précieux que nous possédons: la LIBERTE. Nous sommes libres de construire nos vies selon nos rêves, libres de sortir, d'aller au cinéma, à un match, à un concert, libres d'aimer qui nous voulons, libres de voter pour qui nous voulons, libres de croire en ce que nous voulons, libres de penser, de critiquer, d'avoir une opinion différente des autres. Nous sommes libres.
          Cette liberté nous l'avons durement payée. Au prix de nombreuses guerres passées durant lesquelles nous avons été affamés, assiégés, attaqués. Nous avons toujours résisté. Au nom de ces valeurs qui nous tiennent à coeur. Nous n'avons pas volé cette liberté, nous l'avons gagnée. C'est pourquoi nous n'allons pas la sacrifier. Elle fait partie de notre être, elle est notre identité. C'est chez nous que sa statue fut créée. C'est chez nous qu'elle fut peinte par Delacroix. Elle est dans notre devise. Elle est inscrite dans notre Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen. Elle est ancrée en nous. 

L pour Libres
I pour  Instruction
B pour Bonheur
E pour Expression
R pour République
T pour Ténacité
E pour Egalité

C'est cet amour pour notre liberté et pour celles des autres, cet amour de la vie qui fait notre force. Contrairement à nos assaillants, passés ou présents, nous sommes vivants. Nous sentons notre coeur battre pour nos proches, pour les autres, pour nos valeurs, pour notre vie. En  core,   en   core, en   core, en    core, en    core, en   coreen     core. L'entendez-vous aussi battre à travers ces mots? En  core,   en   core, en   core, en    core, en    core, en   coreen     core.

                                                 

                                              Lui aussi frappe, mais il frappe plus fort!



                  



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire